lundi 16 mai 2016

Ségolène Royal abandonne la réduction du nucléaire

L'augmentation de la part de l'éolien dans la production électrique de la France a toujours été justifiable aux yeux des français par la réduction proportionnelle du nucléaire. On entend régulièrement cette phrase quand les maires veulent justifier l'implantation d'éoliennes sur leur commune sans avoir l'air de ne faire ça que pour l'argent. Le gouvernement s'était engagé à diminuer la proportion du nucléaire de 77% en 2014 à 50% 2025. Or, Ségolène Royal vient de confirmer très silencieusement que le gouvernement abandonne ce but.

Dans un article du Monde du 14/05/2016, Ségolène Royal a confirmé que "la loi de transition énergétique pour la croissance verte", promulguée en août 2015 ne sera pas entièrement traduite dans la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) qui était attendue fin 2015, puis repoussée de mois en mois.




Mme Royal a décidé de retirer le volet nucléaire, puisque compliqué et conflictuel, et de le remplacer par une consultation économique et scientifique avec pour but un arbitrage vers 2019 (donc après les élections présidentielles de 2017, donc à la charge du prochain gouvernement; ça c'est prendre ses responsabilités). Seul le volet renouvelable apparaîtra et sera détaché de l'avenir du nucléaire.

Quel est la justification donc de l'augmentation délirante de l'implantation d'éoliennes dans le pays? La France est déjà en surproduction électrique et l'augmentation du renouvelable ne fait qu'augmenter cette surproduction, tout en augmentant le coût à travers les rachats généreux d'électricité éolienne par EDF.

Il n'a plus d'autre but que lui-même. On va augmenter la surproduction électrique pour cocher une case: ajouter des éoliennes. C'est donc de la pure idéologie, sans base économique, scientifique, ou même pratique. Comment donc justifier les désagréments que supportent les villages entourés des monstres de 150 à 180m si le but est simplement de produire plus d'énergie inutile? Comment justifier l'imposition des projets éoliens par les préfets et les tribunaux s'il n'y a pas de but réel a ses projets?

EDF l'a bien remarqué et se garde d'investir dans l'éolien autant qu'il a été demandé par le gouvernement, et n'intègre pas de changement à ses revenus issues du nucléaire dans ses prévisions financières.

Nos campagnes se couvrent donc d'éoliennes qui ruinent les villages, leurs habitants et leurs santé, juste parce que le gouvernement ne peut se contrôler et suit bêtement une idéologie crétine basée sur rien. L'important est de ne pas perdre la face, pas de sauver la planète.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire